samedi 25 avril 2009

Isabel Marant sous surveillance rapprochée...



Alors que la majorité des marques s'appliquent à élargir leur mode de distribution, en faisant appel aux nombreux site d'e-commerce présents sur le marché en matière de mode ou encore en proposant eux mêmes leur propre boutique de vente en ligne, il y en a une qui semble réfractaire à ce procédé. Notre créatrice nationale, Isabel Marant,



maintient cette position , la vente en ligne ne passera pas par elle. De ce fait, elle vient d'interdire à des sites, comme Totokaelo, Bird, Satine et Hefjina de distribuer ses créations.




Certaines d'entre vous, qui n'ont pas la chance d'avoir de "l'Isabel" près de chez elles en seront peinées, toutes les autres seront ravies de posséder des pièces quasi exclusives. Car c'est bien l'exclusivité que l'on souhaite ici préserver, une exclusivité teinté forcément d'un parfum de prestige...

5 commentaires:

Fashion Moment a dit…

Hi darling! Thank you for your comment! I added you on both of my Lists!

FM~FP

april22 a dit…

Je peux comprendre cette démarche. En plus elle s'en fout elle ne cherche ni à se faire connaître, ni à vendre davantage.
Et c'est vrai qu'en faisant ça, elle garde une certaine aura de prestige qui ne peut faire que du bien à la marque.
Au final je pense que c'est elle qui a raison...

M1 a dit…

Préserver prestige et exclusivité? mais IM fabrique en Inde et en Pologne et joue sur les règles douanières en matière de pourcentage de finition pour mettre du Made In France. Même qu'elle ne s'offusque pas que des pièces portent même le made in india. Et pour le prestige elle devrait commencer par éduquer ses vendeuses ...
Pour les sites, ils peuvent l'emmerder grave et continuer à vendre s'ils trouvent un grossiste qui leur donne de bons prix, elle n'as strictement aucun droit d'interdire la vente de ses articles.

Géraldine Sweet life a dit…

moi je dis tant mieux pour mon porte monnaie !!!!!

Imela a dit…

Assez d'accord avec l'avis de M1!